Malgré les explications que votre dentiste vous donne sur la pose d’implants dentaires vous n’êtes toujours pas rassuré sur l’intégration d’une fausse racine en titane dans votre mâchoire. Vous vous posez des questions aux conséquences de cette intervention.

La technique de l’implantologie dentaire

L’implant dentaire est requis lorsque votre dent ne peut plus être sauvée. Une fausse racine faite en titane sera implantée dans l’os de la mâchoire. La racine fusionne parfaitement à la mâchoire grâce à la forme en vis de l’implant et aux propriétés du titane. La pose de l’implant dentaire stabilisera la mâchoire et votre racine sera plus solide.

Les conditions pour accueillir l’implant dentaire

Voici les conditions nécessaires pour recevoir votre nouvelle racine dentaire.

  • Les gencives doivent être en bon état et ne présentent pas de maladie parodontale pour faciliter la cicatrisation et l’ostéo-intégration de l’implant dentaire.
  • La perte osseuse ne doit pas être trop importante pour que l’implant soit stable et solide.

Le dentiste devra traiter la maladie parodontale en vous conseillant une bonne hygiène bucco-dentale rigoureuse. Il peut vous proposer une greffe osseuse avant de poser l’implant si vous présentez une perte osseuse importante.

Les contre-indications à la pose de l’implant dentaire

Votre dentiste peut renoncer à la pose d’implant dentaire en rapport à certains facteurs tels que votre hygiène de vie et votre état de santé.

  • le tabagisme influe sur l’afflux du sang vers les gencives et rend difficile la cicatrisation.
  • le diabète ou autre maladie auto-immune qui ralentissent le processus d’ostéo-intégration.
  • l’ostéoporose qui fragilise les os.
  • les traitements médicamenteux qui freinent la croissance osseuse.

Les risques liés aux implants dentaires

Le coût onéreux des implants dentaires peut amener le patient à renoncer à cette procédure. La technique de pose de l’implant dentaire est invasive mais n’affecte pas la réussite de l’intervention. Les risques liés aux implants dentaires se sont présentés à cause d’une mauvaise évaluation de la perte osseuse chez certains patients. Les patients sous-estiment l’importance les règles d’hygiène bucco-dentaire avant et après la pose de l’implant.

Les suites opératoires

Surveillez de près les douleurs post-opératoires.

Œdèmes

Vos joues et/ou votre nez peuvent se déformer après l’intervention. Posez une poche de glace et prenez un anti-inflammatoire qui peuvent vous aider dans ce cas-là.

Ecchymoses et hématomes

Des bleus peuvent apparaître suite au choc de l’intervention. Ils disparaissent au bout de 2 ou 3 jours après l’intervention.

Hémorragies

Les saignements peuvent survenir après l’intervention. Mordre dans une compresse stérile peut aider à stopper l’hémorragie. Consultez votre dentiste si les saignements persistent.

Autres conséquences :

  • Réouverture de la plaie,
  • Exposition du pilier de l’implant,
  • Infection,
  • Complications osseuses.